Le mot de rentrée
 « Une université populaire est toujours le fruit d’une production collective. Un individu seul ne peut 
concevoir et réaliser une telle construction » a écrit son président fondateur, Pierre Foucher. 
Ainsi avais-je commencé mon propos en octobre 2015… 
Je souhaite faire à nouveau cette référence à Pierre Foucher qui n’est malheureusement plus en 
capacité de participer à nos activités; mais nous restons bien dans la lignée de ce beau projet construit 
en 2008 et que toute l’équipe des adhérents concrétise depuis au quotidien. En ma qualité de présidente 
depuis juillet 2012, qu’elle en soit remerciée pour ses compétences et sa grande disponibilité. 
Comme cela a déjà été annoncé, l’UPO devient « bicéphale » : Serge Charles m’accompagnera 
désormais en qualité de co-président, ce dont je le remercie vivement. C’était un de mes souhaits pour 
préparer l’avenir de notre Université Populaire et je lui fais une totale confiance pour se porter garant 
d’une belle poursuite de notre action. 
2008…2018 : la « jeune »Université populaire des Olonnes (UPO) passera le cap des 10 Ans ; ce sera 
pour nous l’occasion de marquer un temps un peu particulier en rappelant quelques étapes 
significatives (mise en route, Colloque au Porteau, prise de possession du local, écriture du projet 
associatif, mise en place de nouvelles activités…). 
Plus que jamais, dans les contextes que nous traversons, réaffirmons notre volonté commune de 
préserver les valeurs d’Egalité, de Fraternité, de Citoyenneté et de Formation tout au long de la vie que 
recèle le concept d’Education Populaire. 
 Monique Morin 

Dans toute association des personnes se regroupent autour d’un projet qui se traduit statutairement par 
l’objet de l’association. Chacun vient avec son envie d’agir, ses savoirs faire, son énergie pour mettre 
en oeuvre ce projet. Pour qui l’accepte, il est possible de s’impliquer dans telle ou telle responsabilité. Il 
est une responsabilité importante, celle de maintenir le cap en conformité avec l’objet de l’association, 
celle de dynamiser son fonctionnement, c’est le rôle du/de la président.e. 
Monique Morin a suggéré que cette responsabilité soit partagée dans le cadre d’une co-présidence, 
c’est en cohérence avec la volonté du faire ensemble du monde associatif. Mais, cela nécessitera une 
exigence d’écoute et de dialogue permanent, ce n’est pas seulement une complémentarité, c’est une 
exigence « d’interchangeabilité ». 
Mon implication au sein de l’association m’a conduit à être en capacité d’occuper cette responsabilité. 
Monique Morin a proposé ma candidature aux membres du conseil d’administration qui m’ont confié 
cette tâche, je les remercie pour leur confiance. J’ai reçu ce mandat avec responsabilité et enthousiasme 
tant il m’ apparait que les actions de l’Université Populaire des Olonnes contribuent à faire oeuvre 
citoyenne par ses activités d’éducation populaire, d’éducation pour tous tout au long de la vie, de 
solidarité inter-générations. 
Je mesure l’importance de ce passage de témoin après Pierre Foucher et Monique Morin que je 
remercie pour sa disposition à m’accompagner dans la prise en compte de cette nouvelle mission. 
Serge Charles 

27.09.2017 

Notre association privilégie l'utilisation des logiciels libres